Je m’écris une lettre à moi-même

Je m'écris à moi-même

J’affectionne énormément m’écrire des lettres à moi-même. C’est un peu comme une conversation entre moi et celle que j’aspire à devenir. Je me projette dans un avenir certain où j’aurai accompli tout ce qui me tient à cœur. C’est une façon pour moi de rester motivée tout en chassant les doutes qui parfois pointent le bout de leurs nez. Cette lettre à moi-même pourrait s’apparenter à une page de mon journal. Une petite part de mon jardin secret que je partage avec vous.

Ma chère Prescillia,

Comment vas-tu ? Cela fait déjà plusieurs mois depuis notre dernier échange alors j’espère que tu vas bien. J’ai cru comprendre que ces dernières semaines avaient été riches en émotion et qu’à nouveau, tu faisais face à beaucoup de remises en question.

Je vois ton évolution depuis deux ans, et j’ai le sentiment que tu as bien grandi, bien changé. Je te sens de plus en plus confiante devant tes choix même si je sais que tu penses encore stagner. Pourtant, ce n’est pas le cas crois-moi. Tu ne ressens peut-être pas encore les effets du changement, mais ils existent bel et bien.

En ce moment tu es en proie au doute devant les grandes décisions que tu dois prendre, alors je comprends tes peurs. Mais ce n’est pas une raison pour rester paralyser. Tu as d’ailleurs écrit un article sur la flemme et sur la productivité donc je t’encourage à les relire. Ton expérience t’a appris que ton intuition ne te trompait jamais. Et par le passé tu as regretté de ne pas l’avoir écouté.

On dit que lorsqu’on ne sait plus où l’on va, il faut regarder d’où l’on vient. Ça peut parfois être désagréable, car ça oblige à se tourner vers le passé, mais si cela peut t’aider à prendre conscience de ton évolution alors je t’invite grandement à le faire.

Lettre à moi-même

Au fond, tu sais déjà ce qui est bon pour toi. Certes tu n’as pas encore tous les détails, mais tu sais ce que tu souhaites accomplir. Je connais ta force et je sais que tu as le potentiel et les ressources nécessaires pour surmonter les obstacles qui se présentent sur ta route.

Je sais aussi que parfois tu te poses des questions devant cette vie non conventionnelle que tu as choisi de vivre. Mais qui a dit que tu devais absolument faire comme tout le monde ? N’oublies pas qu’à la fin, toi seule devra en assumer les conséquences alors ne regarde pas ce que font les autres et vis pour toi.

Tu sais, c’est humain de se poser des questions, et c’est normal de ne pas toujours avoir les réponses. Mais quoi qu’il arrive j’aimerais que tu gardes en tête que tu es capable de réussir à créer ce que tu veux voir se manifester dans ta vie.

Alors à toi de choisir si tu veux te concentrer sur le meilleur ou sur le pire.

Je ne sais pas trop comment conclure cette lettre, j’ai l’impression que tu avais surtout besoin d’une piqûre de rappel pour quelque chose que tu savais déjà. Aies foi en toi et en l’avenir. Tu peux le faire.

Prends soin de toi.

Je t’embrasse, Prescillia

Articles associés

Bilan personnel semestriel

Lettre à mon moi d’il y a 5 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.