Hooponopono – Une philosophie pour pardonner

hooponopono

Originaire d’Hawaï, la méthode Hooponopono a été créée par la chamane Morrnah Nalamaku Simeona, puis développée par les docteurs Ihaleakala Hew Len et Joe Vitale. Dans la traduction Hawaïenne Ho’oponopono signifie « Rendre droit, corriger ce qui est erroné, faire ce qui est juste ». C’est une pratique issue d’un savoir ancestral qui se compose de deux mots : « Ho » qui veut dire « commencer une action, être à la naissance de, qui est la cause » et « Pono » qui se traduit par « bonté, droiture, honnêteté, intégrité, pureté, moralité, bienveillance, correct »

Vivre dans l’Hooponopono c’est donc vivre dans l’harmonie et l’action correcte. Le Pono est d’ailleurs un des fondements de la culture et philosophie Hawaïenne. Car vivre Pono c’est avant tout vivre en alignement.

Vivre Pono et dans l’harmonie

Méditation hooponopono

Jusqu’à aujourd’hui j’avais la satisfaction personnelle de pouvoir dire que je m’aimais. Je parle de ce fameux « Love Yourself  » prôné par tous les livres et autres supports de développement personnel. Je me félicitais et j’étais même plutôt fière d’être capable de le dire à haute voix. D’autant plus encore quand je regardais le chemin que j’avais parcouru.

J’essayais d’appliquer au mieux les conseils que je lisais et entendais à droite à gauche et j’étais persuadée que la clé du changement se trouvait l’affirmation de soi.

Pourtant, ce changement tant espéré ne venait pas.

Au contraire, au cours de mon voyage au Japon, je me suis retrouvée bien des fois face à moi-même. Ce nouveau départ semé d’obstacles m’a poussé à réaliser que bien qu’étant dans un nouveau pays, je retrouvais les mêmes comportements qui m’avaient toujours fait défaut.

Procrastination, doutes, manque de persévérance, absence de discipline. Toutes les excuses étaient bonnes pour continuer à saboter mon travail et mes efforts. Dans mon esprit, je pensais que je devais simplement faire encore plus d’efforts.

Plus de livres, plus de podcast, plus de méditation, plus, plus et encore plus jusqu’à saturation de tout ce contenu. Il s’est ensuivi une remise en question de toutes les connaissances que j’avais acquises. Puisque je faisais « tout bien » pourquoi ne voyais-je pas encore de différence ? Était-ce une question de patience ? Peut-être. Mais au fond de moi je sentais qu’une autre pièce manquait au puzzle.

Puis un jour, au détour de YouTube, je suis tombée sur une vidéo qui traitait de la méthode Hooponopono. Et c’est ainsi que j’ai découvert la mentalité Pono. Comme dit plus haut il s’agit de vivre en étant aligné. Et pour être aligné, il faut commencer par s’accepter et donc se pardonner.

Et voilà où réside tout le pouvoir de l’Hooponopono. Quatre phases qui se répètent tel un mantra et qui permettent de « nettoyer sa conscience ». Quatre phrases qui visent la naissance de toutes choses. Je suis désolé – Pardonne-moi – Merci – Je t’aime.

Pourquoi l’Hooponopono est efficace ?

Mantra Hooponopono

Ce mantra à pour but d’arriver au pardon. Pardon des autres, mais aussi de soi. Car si le changement naît de l’amour de soi, j’ai compris qu’apprendre à pardonner ses erreurs était nécessaire pour avancer et ne plus les reproduire de façon répétée.

On dit que la vie est un cycle. J’ajouterais même que l’on retrouve sur notre chemin, les mêmes obstacles jusqu’à ce que l’on comprenne pourquoi ils ont été mis sur notre voie. 

On peut changer de travail, d’appartement, de ville ou bien de pays. Les mêmes schémas se présenteront à nous tant que l’équation n’aura pas été résolue.

En d’autres termes, pour avancer il faut d’abord régler la mécanique qui vous oblige à faire du sur place. 

Et très souvent ce problème réside en nous.

Pour faire plus simple, demandez-vous si vous seriez capable de travailler et de collaborer avec une personne qui passerait son temps à rompre ses promesses ? Si vous pourriez accorder votre confiance à une personne qui aurait toujours une excuse toute prête au moment où vous auriez besoin d’elle ? Si vous pourriez être ami et vous entendre avec une personne qui vous rabaisse en permanence dans son discours ?

Pour ma part, non !

Pourtant, combien de fois me suis-je rabaissée en doutant de mes capacités ? Combien d’excuses ai-je trouvées au moment de faire du sport, ou de me mettre à travailler ? Combien de promesses ai-je rompues quand il s’agissait de me coucher tôt ou de manger plus sainement ? Je ne les compte plus.

Tout comme il me faudrait de réelles excuses et de vraies preuves de confiance de la part de quelqu’un qui m’aurait trahi plusieurs fois, j’ai compris que je me devais d’avoir le même raisonnement à mon égard. Car si on peut s’éloigner d’une personne qui nous traite de la mauvaise façon comme le ferait un ami toxique. Il est impossible de nous éloigner de notre propre personne.

C’est ainsi que le ressentiment commence. À force d’accumuler les actions et pensées négatives, nous effritons notre confiance en nous et notre amour-propre. Et de manière inconsciente, mais certaine, grandit une colère interne qui finit par se retourner contre nous-même.

C’est cette colère qui, au fil du temps, nous pousse à répéter les mêmes erreurs et les mêmes schémas.

Alors comment se séparer de ce comportement toxique ? Eh bien, c’est là que l’Ho’oponopono entre en jeu. Car pour calmer cette colère et défaire ces cercles vicieux il faut commencer par se pardonner. Et pour se pardonner, il faut d’abord se demander pardon. Logique non ?

Si vivre Pono c’est vivre en étant aligné, nous devons d’abord remonter à la source de notre être et corriger ce qui doit être corrigé.

Comment pratiquer la philosophie Hooponopono

Pratique ho'oponopono

Je suis désolé, pardonne-moi s’il te plaît, merci, je t’aime. Quatre phrases simples, mais nécessaires à la résolution d’un conflit. Qu’il soit extérieur ou interne. Au quotidien cette pratique est faite pour nous aider à vivre en harmonie.

Pour la pratiquer, il suffit de repérer les quatre phrases et bien sûr de le penser.

Je suis désolé :

  • Je suis désolé pour les erreurs commises dans le passé.
  • Je suis désolé pour la mauvaise alimentation que je me suis donnée
  • Je suis désolé d’être resté éveillé tard le soir quand mon corps avait besoin de sommeil.

Le but est de reconnaître ses erreurs et d’avouer que nous avons mal agi. Tout comme nous aimerions qu’une personne qui nous a blessé s’excuse sincèrement, il s’agit ici d’en faire de même pour nous.

Pardonne-moi s’il-te-plait

  • Pardonne-moi de t’avoir dénigré.
  • Pardonne-moi de ne pas avoir tenu mes promesses
  • Pardonne-moi de t’avoir mal nourri
  • Pardonne-moi de ne pas croire suffisamment en toi

Après avoir reconnu nos torts, cette fois l’objectif est de se demander pardon. Pardon pour le mal que nous nous sommes causé. Que ce soit avec une mauvaise hygiène de vie, le manque de sommeil, ou encore des paroles négatives. Réussir à se pardonner est une étape clé pour vivre en harmonie.

Merci

  • Merci de me pardonner
  • Merci de laisser partir les mauvais souvenirs
  • Merci de m’accorder un nouveau départ
  • Merci pour ta patience et ton indulgence.

Après le pardon, la gratitude. Remerciez-vous pour cette nouvelle chance que vous vous offrez et pour le temps que vous prenez pour vous et votre bien-être. Faites preuve de gratitude et dites simplement merci.

Je t’aime

Deux mots qu’il faut se dire plus souvent, et qui sont essentiels dans le processus d’acceptation de soi. Se dire je t’aime après s’être demandé pardon, c’est solidifier et affirmer votre volonté de changer et de ne plus répéter les mêmes erreurs.

Bien évidemment, le changement ne se fera pas du jour au lendemain. Mais ce premier pas vous aidera à comprendre ce qui jusqu’à présent vous retenez en arrière. Faites preuve de reconnaissance pour le temps que vous passez à vous améliorer et ne soyez pas trop sévère envers vous-même.

Vivre dans l’harmonie et vivre Pono est un processus qui demande amour et bienveillance.

Ressource : Meditation ho’oponopono – Se pardonner

Comment se libérer de son passé avec l'Hooponopono

Articles associés :

Méditation une pratique saine à adopter

30 affirmations positives pour développer son potentiel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.